Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De l'autre côté de la frontière - Philippe Berthet & Jean-Luc Fromental

Présentation
Auteur de romans policiers, François Combe se rend en compagnie de Kay, sa secrétaire, au Cielito Lindo, établissement des quartiers chauds de Nogales, la ville frontière entre le Mexique et les USA, afin de s’y « documenter » auprès de Raquel, une jeune prostituée. Ils tombent sur Jed Peterson, un ami du romancier, qui se montre très intéressé par la jeune fille. La même nuit, cette dernière est sauvagement assassinée. Qui a tué ?
Librement inspiré du séjour que l’écrivain Georges Simenon effectua en 1948 dans la Santa Cruz Valley, terrain de jeu des riches et des puissants, ce thriller reflète avec brio l’atmosphère tendue et inégalitaire qui y régnait.

Avis
Nous sommes dans les années 5O. Un français auteur de nouvelles policières vit au Mexique avec sa famille. François Combe se rend le soir venu dans des Bordels de Sonora, accompagné de sa secrétaire, dans le but de photographier de jeunes prostituées. Le but de ses photos étant de lui permettre d'agrémenter ses romans de descriptions très détaillées de la nature féminine. Une nuit il rencontre Raquel une jeune prostituée qui accepte la séance photo, avant de devoir "s'occuper" d'un client qui est autre qu'un ami de François et riche propriétaire de la région, Jed Peterson.

Le lendemain matin François apprend la mort sordide de Raquel.

L'histoire est celle de ces nombreuses prostituées assassinées de la manière la plus horrible qui soit. Lardés de coups de couteau et éviscérés,  leur corps est retrouvé abandonné dans le désert mexicain. Je n'ai pas très bien saisi le personnage de François, attitude ambiguë avec son personnel de maison et les femmes qu'il rencontre la nuit.
BD polar dont le dénouement viendrait d'une employée, l'atmosphère est pesante et l'intrigue provient de tous ces personnages secondaires et on pense bien que Jed est juste un coupable tout désigné mais qu'il se cache quelque chose de bien plus pervers derrière tout ça. Tout se met en place doucement, le récit est bien rythmé et les dessins donnent cette ambiance années 50 qui me plait beaucoup.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article