Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soeurs d'Ys : La malédiction du royaume englouti - M. T. Anderson & Jo Rioux

Présentation
Pour ériger les remparts qui protègent Ys des flots tumultueux, la reine Malgven a eu recours à la magie. Sa mort brutale et mystérieuse laisse ses deux fifilles inconsolables et les éloigne l’une de l’autre. Rozenn, héritière du trône, entre en communion avec la nature et s’apaise dans les landes ; Dahut, la cadette, se délecte de la vie fastueuse de la cour et se compromet dans ses intrigues. Mais derrière les murs immenses de la cité se cache un passé lourd de sombres secrets. Le jour où le lien entre les soeurs se rompt définitivement, elles entraînent dans leur chute le destin d’Ys, et les monstres tapis dans l’ombre surgissent alors en pleine lumière.

Avis
L'épouse du Duc de Werned, Dame Malgven, offre son royaume contre l'assassinat de son époux, Gradlon du Kerne se débarrasse de se sorcier malfaisant et se mari avec Dame Malgven avec la promesse de lui bâtir une cité grandiose grâce à ses pouvoirs magiques.

La ville d'Ys sort de terre, mais cette folie des grandeur aura raison de la vie de Dame Malgven, épuisée d'avoir tant donné. Ses deux filles chagrinée se renferme dans l'héritage de leur mère, l'amour de la nature pour Rozenn l'aînée, et l'attrait des faits miraculeux pour la cadette Dahut.

Cet album qui prend son origine dans une légende bretonne voulant que la vile ait été engloutie à cause de l'immoralité de ses habitants, a été remanié pour se concentrer sur les filles de Gradlon. Aux caractères très opposés, les deux sœurs ont le royaume d'Ys entre elle, l'une s'en désintéresse au profit de la nature et de l'amour d'un pêcheur mais est pourtant l'héritière, l'autre aime les festins et cumule les amants, et gare à ceux qui souhaite en secret s'approprier le royaume. Le scénariste donne une autre version de la disparition d'Ys avec un côté bien plus fantastique.

Un album conséquent, plus de 200 pages, mais fluide grâce à certaines illustrations qui parlent d'elles-même (sans texte). Ces illustrations justement qui rappelle l'art médiéval.
Je découvre une légende mais aussi deux personnages très intéressants.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article