Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Winston Smith : 1903/1984 : Une vie : La biographie retrouvée, tome 1 : 1916 : Land Priors - Guillaume Martinez et Christian Perrissin

Présentation
Juin 1984. Un taxi dépose Anna Laurens au Grand Tetras, un hôtel de Saint-Véran, dans le Haut-Quéras. Le propriétaire de l'hôtel a envoyé un courrier à sa mère, de la part d'un de ses pensionnaires, Winston Smith. Celui-ci a disparu il y a quelques semaines en montagne. À 80 ans passé, il vivait à l'hôtel depuis des années. Il avait remis au propriétaire une lettre pour elle au cas où il disparaîtrait. Mais cela fait 4 ans que la mère d'Anna est morte, elle est donc venue à sa place, intriguée par le message d'un homme qu'elle ne connaît pas et qui dit avoir bien connu sa mère autrefois.

En entrant dans la chambre de Winston Smith, restée en l'état, elle découvre une malle cabine avec de nombreux souvenirs et photos. Et un manuscrit, intitulé Life. Le journal de Winston Smith écrit pour sa mère. Un manuscrit qui devrait répondre à toutes ses interrogations et qui commence en 1916, au collège de Lands Priors en Angleterre.

Avis
1984. Anna reçoit un coup de fil qui l'invite à se rendre dans un hôtel du Queyras pour récupérer une enveloppe dont elle est la destinataire. L'expéditeur est un vieil homme du nom de Dover Winston Smith, un anglais disparu un matin et qui demeurait dans cet hôtel; il souhaitait remettre à la mère d'Anna cette lettre et quelques autres effets. Malheureusement cette dernière est décédée depuis quelques années.
En arrivant dans cet hôtel, Anna est dirigée vers la chambre de cet homme et dans laquelle elle retrouve ses affaires personnelles et des documents dont un manuscrit. Ce manuscrit s'intitule Life - Les confessions d'un imposteur, il s'agit du récit d'une vie qui débute dans le collège Land Priors en Angleterre où il est le souffre-douleurs de ses camarades tout en aimant secrètement la femme du directeur.

Dans ce premier tome nous découvrons un personnage renfermé sur lui-même et qui entretient très peu de lien avec sa mère, qu'il aime pourtant profondément. On le voit poursuivant ses études et découvrant finalement le monde à travers ses camarades. Dover découvre les sentiments amoureux et les interdits, tout comme son statut social bien inférieur à celui de ses camarades. L'atmosphère est posée et les allers-retours entre passé et présent permettent de reprendre un peu d'élan.
Le dessin et les couleurs restent ordinaires et c'est d'autant mieux que le récit s'avère assez dramatique, une série qui m'a totalement convaincu et a attisé m'a curiosité.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article