Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Irmina - Barbara Yelin

Présentation
Jeune femme ambitieuse, Irmina quitte l'Allemagne pour Londres au milieu des années trente, pour suivre une formation de secrétaire bilingue. Elle y fait la connaissance d'un noir, Howard, et sympathise avec ses aspirations à une vie indépendante. Sa liaison avec lui connaît une fin précipitée, quand la situation politique l'oblige à rentrer à Berlin. Dans l'Allemagne national-socialiste, il est vite évident qu'elle ne pourra faire son chemin dans la société qu'en fermant les eux sur les crimes du régime. Mais les événements politiques ressemblent à une escalade sans fin...

Avis

Irmina est une jeune allemande, qui en 1934, quitte son pays pour Londres afin d'intégrer une école où elle suivra des cours de secrétariat. Lors d'une soirée, elle fait la connaissance d'un jeune homme noir originaire de la Barbade et étudiant à Oxford: Howard Green. Le lien les unissant est plus de l'ordre de l'amour pour la liberté que de l'amour tout court, avec une difficulté à l'atteindre pour chacun d'eux: être femme et être noir. Malheureusement avec l'arrivée de la guerre, les parent d'Irmina ne peuvent plus lui envoyer d'argent, elle finit donc par rentrée en Allemagne avec l'espoir de pouvoir très vite rejoindre Londres et Howard. Une correspondance entre eux débute jusqu'à ce que les lettres lui reviennent. Contrainte de vivre en Allemagne, Irmina se marie mais son mari est un fervent patriote et vante le IIIème Reich.

Cet architecte proche de Goebbels meurt sur le front, laissant Irmina élever seule son fils. Quarante ans plus tard, Irmina qui ne s'était pas remariée, reçoit une lettre de la Barbade. Cette belle histoire qui mêle le besoin de liberté à la résignation est issue, certes de l'imagination de l'autrice, mais aussi des carnets et lettres appartenant à sa grand-mère. Ce roman graphique nous montre l'envers de ce décor que l'on aperçoit le plus souvent lorsque l'on parle de la seconde guerre mondiale, car du côté allemand tous n'étaient pas d'accord avec les persécutions mais ne réagissaient pas pour autant. Peur de représailles ou désir de faire partie d'un tout? Irmina se retrouve ainsi entre deux camps, mais choisi de vivre le mieux possible en occultant ce qui se déroule réellement.
 

Le dessin est sombre, beaucoup de noir et de blanc comme si le fait de remonter le temps faisait s'estomper les couleurs, reflétant ainsi un peu l'état d'esprit d'Irmina. Les couleurs ne reviennent qu'en fin d'ouvrage alors qu'à la fin de sa vie Irmina entrevoit les possibilités qui s'étaient offertes à elle. On comprend pourtant les choix qui ont été fait, le contexte politique de l'époque était tel qu'il était quasiment impossible d'aller à l'encontre de ce qu'on attendait d'elle.
Très beau roman graphique.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article