Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Corps en grève - Valentine Boucq & Amandine Puntous

Présentation
Lyon, mars 1973. Vingt-trois travailleurs tunisiens sans-papiers entament une grève de la faim pour obtenir un titre de séjour. Elle durera vingt jours durant lesquels Français et immigrés lutteront ensemble, jusqu'au bout. Raconter le combat oublié de ces travailleurs immigrés sans-papiers, c'est se replonger au début des années 1970, lorsque l'opinion publique " découvre" leurs conditions de vie : selon un rapport officiel, 800 000 travailleurs étrangers vivaient alors en France dans de véritables taudis.
Les autrices ont enquêté, retrouvé " les trois Mohamed " aujourd'hui retraités, pères de familles ayant fait souche en France... Leur histoire fait indéniablement échos à l'actualité. Les bidonvilles ont disparu, jungle et campements de fortune sont apparus, les droits humains restent bafoués.

Avis

En 1973 le bidonville de Feyzin près de Lyon où vivent des travailleurs tunisiens est menacé d'être évacué. Là où sont parqués bon nombre de clandestins sans papiers n'a ni électricité ni eau courante, la circulaire Fontanet va mettre fin à ce campement. La plupart des personnes qui y vivent vont être relogés dans des foyers mais pas tous, seulement ceux qui ont un titre de séjour et un certificat de travail, hors beaucoup sont embauchés dans des entreprises qui ne leur fournissent pas ces documents. Trois Mohamed décident de venir en aide à ces hommes parfois sans que leurs actions soient bien comprises par ces travailleurs.

Une manifestation de soutien va être organisée mais beaucoup de ces hommes ne viendront pas, leur consulat les a menacé de représailles s'ils s'y rendaient. Il leurs reste une ultime chose à faire pour faire entendre leur cause: la grève de la faim.
Récit authentique de travailleurs immigrés tunisiens menacés d'expulsion qui entament une grève de la faim pour faire entendre leur voix et dénoncer les abus dont ils font les frais. Les menaces de leur consulat et le labyrinthe administratif français n'entament pas leur détermination. Certains seront régularisés mais pas tous, cela montre surtout la difficile acceptation d'immigrés sur le sol français à cette époque malgré le besoin croissant de main d’œuvre bon marché. Ils ont été utilisés et cette BD reconstituent les événements qui ont conduit à obtenir gain de cause mais surtout la reconnaissance de leur statut.
J'ai été impressionné par le graphisme minutieux qui nous plonge dans une époque difficile et rend les personnage si réels.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article