Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nice-Ville - Patrick Besson

Présentation
« Nice des amours, des amitiés, des souvenirs, des lectures. À peine française. Tout juste balnéaire. Exil pas toujours doré pour des milliers d’artistes. Nice enchantée, neurasthénique, dansante, angoissée, érotique.
Le besoin de Nice est naturel, comme un produit bio. Il aura occupé, avec d’autres petites manies, les trente dernières années de mon existence insolite. La ville résume les doutes que j’ai sur tout, elle est un repaire métaphysique. Je ne pourrais pas vivre bien sans elle, j’ai trop besoin de ses automnes. J’ai tenté de l’enfermer dans ce livre pour l’avoir toujours sur moi, comme un médaillon ou un gilet pare-balles. C’est une protection un peu matérialiste, un plafond de verre à ne pas briser. »

Avis
Originaire de Nice, c'est bien évidemment ce titre très accrocheur pour moi et cette photo qui m'ont attirée, bien plus que l'auteur, désolée Monsieur Besson.
Dans cet ouvrage, la ville est évidemment mise en avant mais pas plus que les différentes maîtresses et épouses de l'écrivain ou alors se sert-il d'elles pour décrire la ville? Je ne saurais le dire. Je ne peux pas dire que j'ai été déçue de ce livre car au milieu de cette jungle qu'est Paris et notamment pendant mes trajets en métro ce livre m'a été d'une aide précieuse pour me replonger dans mes propres souvenirs (ça ne fait que cinq ans que je suis ici mais j'ai bien l'impression que ça fait le double). Retrouver les rues, les odeurs et le soleil ça n'a pas de pris donc me coltiner ces mesdames pour y avoir droit j'ai dit ok! soit! Allons y de bon cœur. Baladons nous en compagnie de ces personnes à travers ces lieux emblématiques ou cachés de Nice et des environs.

Je pense que l’auteur aurait mieux fait de raconter son histoire tout en y incluant les lieux comme dans un vrai roman plutôt que de transformer cet ouvrage en guide touristique incluant prix des chambres d’hôtels et adresses à connaître, les films qu'il est bon d'avoir vu. Ce n'est pas ce à quoi je m'attendais, ce livre m'a tenu compagnie en attendant de retourner un peu chez moi, il sera toutefois vite oublié. Encore désolée Monsieur Besson mais mes souvenirs de pauvres ne sont pas les mêmes que les vôtres et ma ville ne ressemble guère à la vôtre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article