Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Captifs - Inger Ash Wolfe

CaptifsPrésentation de l'éditeur

 

Convalescente, l’inspecteur Hazel Micallef se remet peu à peu d’une opération du dos. La série de meurtres qui a récemment ensanglanté la petite ville de Port Dundas et ses environs est désormais derrière elle. Enfin, pas si sûr…Un nouveau rapport vient de tomber : deux promeneurs ont repêché le corps d’une femme dans les eaux du lac Gannon. La noyade accidentelle est écartée d’emblée.

 

Beaucoup plus troublant : au même moment, les détails de la macabre découverte sont précisément décrits dans le premier épisode d’une histoire publiée dans le journal local. Le ton est donné : chaque chapitre semble coïncider avec un projet de meurtre… Au rythme des parutions dans le Westmuir Record, la police va devoir tout mettre en œuvre pour conjurer la fin de chaque nouvelle chronique, détourner le sort jeté par les mots sur les victimes.

Malheureusement pour Hazel, l’« auteur » est aussi (et surtout) un psychopathe, il excelle dans l’art de la feinte et sait que, même physiquement diminuée, elle ira jusqu’au bout…

 

 

Avis

 

Je me suis jetée dessus en le voyant, après avoir dévoré son premier livre Le guérisseur, voilà la deuxième aventure de l’inspecteur Hazel Micaleff qui se déroule toujours en Ontario au Canada.

Hazel, 62 ans, inspecteur au commissariat de Port Dundas en Ontario, se remet doucement de son intervention chirurgicale du dos qui l’avait déjà handicapé lors de sa dernière enquête (voir le Guérisseur) chez son ex-mari et sa nouvelle femme Glynnis. Une situation assez embarrassante.

Pour cette femme de terrain rester coucher toute la journée n’est pas une sinécure, elle s’ennuie même si son remplaçant James Wingate l’informe des affaires courantes (des délits pas très importants).

 

Cette chère routine qui rassure certain la rend folle, elle ; mais tout ceci n’est que de courte durée car arrive un beau matin une enveloppe contenant des photographies quasiment noires ; au commissariat un appel met en branle la petite équipe : un corps a été découvert à Gannon Lake par des touristes participant à une partie de pêche organisée par Pat Barlow.

Chose étrange car dans le journal local un feuilleton est publié pour l’été intitulé Le mystère de Bass Lake écrit par Colin Eldwin dans lequel il est question d’un corps découvert dans un lac. Etrange coïncidence !

 

Tout ce met en place rapidement, une équipe de plongeur dépêché sur place retrouve le fameux corps, or il s’agit en fait d’un mannequin mutilé ; il s’agit toutefois d’une enquête qu’il faut résoudre même si celle-ci paraît un peu stupide. Et pourtant, Wingate en examinant le mannequin découvre une série de chiffre, après avoir essayé le téléphone, pensé à un numéro de série… tombe finalement sur l’adresse d’un site Internet où apparaît une vidéo très sombre balayant une pièce ; à y regardé de plus près c’est bien une partie de silhouette qui apparaît puis après quelques minutes un œil… rempli de terreur.

 

Captivant !

Hazel dont la vie de famille est très compliquée a à résoudre cette fois un possible futur meurtre… enfin elle doit l’éviter. L’auteur de ce coup la balade de Port Dundas à Toronto, d’un commissariat à un autre et dans des dossiers déjà classés.

Très complexe, l’affaire mêle enquête classique (beaucoup de terrain) et méthodes moderne (Internet, labo de recherche…), on ne trouve pas les indices c’est le malfrat qui les donne au coup par coup ce qui est encore plus dure à encaisser pour Hazel qui a l’impression de ce faire mener par le bout du nez. On est sous tension.

 

A côté de cela, l’auteur aborde d’autres sujets comme les restrictions budgétaires au sein de la police, les conflits entre flic de grande ville et ceux issus de petite bourgade.

 

Conseil : A lire d’urgence.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tiffany 16/01/2015 00:00

Une chronique qui donne autant envie que la couverture !

Stemilou 16/01/2015 10:35

Tiffany effectivement j'ai bcp aimé l'histoire mais il faut avoir lu "Le guerisseur" avant pour bien comprendre l'évolution des personnages

silvi 07/12/2010 12:33


très tentant... je vais mettre en wish list le 1er roman de l'auteur ; l'action au canada me donne encore plus envie de le découvrir


Marine Rose 06/12/2010 09:12


"A lire d'urgence"
Devant une telle conviction je le note dans ma PAL... ;)