Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'épouvantail - Michael Connelly

 null

 

  Quatrième de couverture

 

Viré du L.A. Times, le journaliste Jack McEvoy hésite entre le dégoût et la rage. Mais c’est la fierté qui finalement l’emporte : avant de partir, il va écrire l’article de sa vie. Et les pontes de la direction n’auront plus que leurs yeux pour pleurer.

À priori l’histoire d’Alonzo Winslow, un dealer meurtrier de 16 ans, n’a rien de prometteur : le gamin a avoué. Mais d'autres meurtres, bien antérieurs, semblent prouver le contraire.


Embarqué dans une aventure qui le dépasse, Jack lance un S.O.S. à Rachel Walling, l’agent du FBI qu’il aime depuis toujours. Sans se douter que dans le même mouvement, il enclenche le piège machiavélique tendu par un tueur d’une intelligence et d’une cruauté ahurissante.

 

 

Avis

 

On ne peut pas dire que j’ai suivi de près le parcours de Michael Connelly, déçu du premier livre que j’ai lu « Chroniques du crime » je ne me suis pas essayer à d’autres romans de son cru, il est vrai que la blogosphère le disait haut et fort que ce livre n’était pas à la hauteur de ses autres romans mais je n’ai pas tenté l’aventure.

Renversement de situation avec Masse critique de Babelio à laquelle je me suis inscrite avec comme choix de lecture L’épouvantail le dernier Connelly.

 

Surprise ! Oh surprise ! Je ne l’ai pas lâché avant de connaître le mot de la fin. Le héros, Jack McEvoy journaliste chargé des affaires criminelles en fin de carrière au LATimes (il vient de se faire virer, réduction de personnel et il coute trop cher au journal), m’était inconnu mais je suis arrivé à cerner le personnage et d’adhérer complètement, il y a des références à d’anciennes affaires (d’autres titres : Le Poète, Echo Park…) mais même en ne les ayant pas lu j’ai très bien compris l’histoire. Donc n’hésitez pas à lire ce dernier opus même si vous n’avez jamais lu les précédents !!

 

Il reste donc 15 jours à McEvoy pour former sa remplaçante, Angela Cook, mais il espère surtout trouver le sujet du siècle et écrire un article du tonnerre avant de quitter les lieux.

Le sujet se présente à lui le jour même de son licenciement, la grand-mère du jeune Alonzo Winslow, petit dealer d’un quartier noir de L.A.,  lui téléphone en lui demandant de rectifier un article paru quelques jours auparavant et d’innocenter son petit fils du meurtre d’une jeune femme blanche.

Mais sans le savoir il va s’engager dans une enquête qui va le mener jusqu’à Las Vegas à la poursuite non pas de 1 mais de 2 tueurs en série, et c’est lui qui va arriver à faire le lien entre 2 meurtres à la barbe et au nez du FBI.

Trop fort Jack !!!!

 

Le point développé par Connelly est celui d’Internet et de ses pratiques dangereuses, les hackers et autres pirates du net qui en une fraction de seconde peuvent chambouler votre vie, avoir accès à tout et surtout à vos données personnelles. Ça fait peur !!

Un très bon polar qui fait froid dans le dos, car on suit l’épouvantail dans ses délires de recherches et de tortures de femmes, c’est assez sombre mais fascinant aussi. Connelly nous fait également découvrir les coulisses d’une salle de presse avec tout le jargon qui va avec : box, ram, radeau…

 

Alors oui c’est mon véritable premier Connelly, voilà peut-être pourquoi je suis si enjouée mais un point important à signaler : les histoires de meurtres, de tueurs en série on connait déjà, le sadisme de certains c’est du déjà vu mais le roman a quand même quelque chose de captivant, quelque chose qui vous entraîne jusqu’à la dernière page à un rythme effréné. 

 

                               

 

Merci à Babelio et Masse critique ainsi qu'aux Editions du Seuil pour l'envoi de ce nouvel opus Connelly

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

Je vois que le bouquin est bien coté, cela donne envie


Répondre
S


Il est excellent!



K

Chroniques du crime est le seul que je n'aie pas lu (pas envie d'ailleurs) et je suis ravie que tu aies cependant fait une deuxième tentative. Je viens de terminer cet épouvantail, un bon cru
Connelly. Tu peux lire Le poète, ainsi que Créance de sang, etc etc, faire connaissance de Harry Bosch, son inspecteur fétiche, mais oublier La défense Lincoln et Le verdict du plomb moins bien à
mon avis.


Répondre
S


en fait c'est le poete qui m'attire plus particulièrement car beaucoup de ref dans l'épouvantail mais je note les autres


merci



V

Tiens, je n'ai jamais lu "Chroniques du crime". d'après ce que tu en dis, j'ai bien fait ;-)
Pour ce qui est de l'épouvantail, je suis ravie. J'ai retrouvé le bon Connelly :)


Répondre
S


Wi ça vaut pas vraiment le coup par contre les nombreuses références à son roman "Le poète" que l'on trouve dans "l'épouvantail" donne vraiment envie de le lire



A

je le note :)


Répondre
S


Tu fais bien il est extra!



S

un polar qui devrait me plaire.....masse critique n'est pas aussi généreux avec moi !


Répondre
S


Ooh ça va venir, il faut persister!