Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Reine des lectrices - Alan Bennett

La Reine des lectrices

 

 

Quatrième de couverture

 

Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion potin la lecture? Si, d'un coup, rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne à négliger ses engagements royaux? C'est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais.

Henry James, les sœurs Brontë, Jean Genet et bien d'autres défilent sous l'oeil implacable d'Elizabeth, cependant que le monde so British de Buckingham Palace s'inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l'implacable protocole de la maison Windsor.

Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

 

 

Avis

 

Une drôle d’histoire que celle de cette Reine Elisabeth II qui se découvre une passion pour la lecture, une passion qui va l’absorber entièrement et dont le protocole en souffrira.

La Reine va donc découvrir se plaisir par l’entrefaite de ses chiens qui vont la conduire devant un bibliobus stationné près du Palais, un bibliobus à Buckingham ? Elle l’ignorait totalement et de ce fait se sent obliger, une fois un pied à l’intérieur, d’emprunter un livre. Elle y rencontrera également un garçon de cuisine, Norman, féru de livres, qui plus tard deviendra son conseiller en la matière.

 

Elle découvrait également que chaque livre l’entraînait vers d’autres livres, que les portes ne cessaient de s’ouvrir, quels que soient les chemins empruntés, et que les journées n’étaient pas assez longues pour lire autant qu’elle l’aurait voulu.

 

Le problème est que cette passion soudaine de la Reine n’enchante guère son entourage, ses obligations protocolaires s’en font ressentir, toujours en retard elle met de moins en moins d’entrain à l’exercice de son devoir.

 

-          Lire, c’est se retirer, dit sir Kevin. Se rendre indisponible. La chose serait peut être moins préoccupante si cette recherche relevait d’une démarche moins… égoïste.

 

Elle a 80 ans alors on met ça sur le coup de la sénilité, mais fort vite on comprend que non, elle est passionné point !!! La lecture se faisant, après le départ (forcé) de Norman elle se penche sur l’écriture, des petits carnets à la main elle note des tas de choses, encore un hobby qui ne fait guère l’unanimité. Ils n’en peuvent plus, cette Reine ne respecte plus rien : on cache ses livres d’abord puis on essaie de lui voler ses carnets. S’en est trop elle va finir par prendre les choses en main, rétablir son pouvoir et convoqué tous ces conseillés passés et présents pour un thé d’anniversaire où les attend une nouvelle pour le moins incongrue !!!

 

Très drôle et sarcastique, ce petit roman de 120 pages est un régal. Une révolte contre son petit monde et promotion de ses envies, quoi de mieux pour débuter des vacances qu’une affirmation de soi et un certain laissez aller.

Lâchez vous donc ! vous vivrez mieux et plus longtemps !!!! 

 

Merci à BOB et aux éditions Folio

 

   null

Si on lui avait demandé : « Les livres ont-ils enrichi votre vie ? », elle se serait sentie obligée de répondre : »Oui, sans l’ombre d’un doute » - tout en ajoutant avec la même conviction qu’ils l’avaient également vidée de tout sens. Avant de se lancer dans ces lectures, elle était une femme droite et sûre d’elle, sachant où résidait son devoir et bien décidée à l’accomplir, dans la mesure de ses moyens. Maintenant, elle se sentait trop souvent partagée. Lire n’était pas agir, c’était depuis toujours le problème. Et malgré son grand âge, elle restait une femme d’action.

Elle ralluma sa lampe de chevet, saisit son carnet et nota rapidement : « On n’écrit pas pour rapporter sa vie dans ses livres, mais pour la découvrir. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

Hop, je le note, ce roman me semble bien sympa !


Répondre
S


sympa!! très sympa!