Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La valse des gueules cassées - Guillaume Prévost

Gueules casséesPrésentation de l’éditeur

 

Printemps 1919. Dans une France exsangue qui n'en finit pas de panser ses plaies, un cadavre est découvert au sous-sol d'un hangar abandonné de la gare Montparnasse, le visage atrocement mutilé. C'est la première affaire de François-Claudius Simon, jeune inspecteur à la brigade criminelle et lui-même rescapé des tranchées, qui est chargé de remonter la piste du tueur. Bientôt, les meurtres se succèdent, suivant le même rituel macabre : non content d'exécuter ses victimes, tous d'anciens soldats, l'assassin les transforme en gueules cassées.

Pourquoi cet acharnement ? Pourquoi l'horreur après l'horreur ? Au fil de son enquête, François-Claudius perdra quelques illusions, découvrant qu'il peut être dangereux de se frotter à sa hiérarchie quand le cynisme politique utilise sans vergogne la souffrance des poilus, ses frères de combat... Mais cette première affaire finalement résolue avec brio lui ouvrira aussi les portes d’une carrière promise à un bel avenir.

Et puis il y rencontrera l'amour, sous les traits de la lumineuse et rebelle Elsa, ne se doutant pas encore qu’il va devoir, pour elle, entreprendre une enquête d'une autre ampleur : sur son propre passé, dont il ne connaît pas grand-chose et dont il a toujours prétendu ne rien vouloir savoir...

 

 

Avis

 

François Claudius Simon tout juste sorti de l’Ecole des services actifs de la Préfecture, débute sa carrière à la Brigade Criminelle au 36 Quai des Orfèvres malgré quelques difficultés liées à des séquelles physiques mais aussi psychiques de la Première Guerre.

Une première affaire qu’il va mener avec l’inspecteur principal Robineau qui l’a pris sous son aile mais pas pour les raisons qui pourrait nous sembler évidente au début. Cette première affaire donc est un meurtre commis à la Gare Montparnasse, la victime a été abattu de deux balles et défigurée de la même manière que ces « gueules cassées » revenues de la guerre. Puis un deuxième corps apparaît défiguré lui aussi. Qu’est ce que cela veut dire ? François a bien une idée mais rien n’est jamais ce qu’il paraît…

 

Un polar historique sur fond de fin de guerre et de traité de paix, et de nouvelles méthodes d’investigations scientifiques. On retrouve aussi quelques éléments historiques tels que les premières manifestations syndicales, l’arrestation de Landru, le progrès médical et les traumatismes de la guerre.

Une enquête très bien menée car rien ne nous oriente vers le dénouement, on pense avoir saisi et repéré l’éventuel assassin mais il n’en est rien. Suspense.

Un polar dont j’ai adoré l’atmosphère du Paris de 1919, son intrigue policière et ses personnages. Un style simple qui permet une lecture fluide et qui s’adresse parfaitement à tous lecteurs.

 

Un deuxième tome est disponible : Le Bal de l’Equarrisseur

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article