Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quatrième de couverture

 

Devant le sinistre octroi des abattoirs de la Villette, là où chaque jour, on désosse, on décarcasse pour nourrir les ventres de Paris, le corps d’une femme est retrouvé étranglé, dans le petit matin frileux de ce mois de janvier 1894. Pour rendre service à une certaine Mimi et parce qu’il en a soupé du train-train de la librairie Elzévir, Victor Legris, l’intrépide libraire de la rue des Saints-Pères, se met derechef à enquêter, sans savoir qu’il va au-devant d’un incroyable mystère. Avec l’aide du valeureux Joseph Pignot, il traque la vérité avec pour seuls indices un témoin douteux et un étrange médaillon… Une fois de plus, la gouaille de Claude Izner enchante le Paris fin-de-siècle dans cette nouvelle aventure de l’épatant duo de fins limiers.

 


1ère phrase


La tempête s'acharnait contre les côtes normandes. Après avoir balayé les îles Britanniques, elle avait assiégé le pas de Calais, puis le Cotentin où sa fureur se déchaînait à présent dans la région de la Hague.
Etendu tout habillé sur son lit à baldaquin, Corentin Jourdan écoutait les coups de blier ébranler les murs. Le feu ronflait.

 


Avis
 

6ème volume de la série , on se replonge dans le Paris du 19ème siècle avec le portrait d’une bourgeoisie qui côtoie la misère avec ce contraste toujours aussi prenant grâce aux descriptions des petites gens qui font le charme du roman.

Cette fois on s’oriente du côté de la Villette, on est en 1894 et les abattoirs déjà lugubres on retrouve le corps d’une femme et il n’en faut pas plus à Victor Legris, le libraire de la rue des Saints-Pères, pour se lancer dans une nouvelle aventure dans les rues les plus éclatantes comme les plus sombres de Paris.

Pour ceux qui  ne connaissent pas encore les aventures de Victor Legris il vaut mieux commencer par le 1er tome car les personnages évoluent rapidement et c’est ce qui donne également un attrait à cette série.

Alors évidemment c’est quand même l’ambiance, l’atmosphère fin de siècle qui m’attire en premier lieu ensuite c’est la découverte du Paris d’autrefois mais la qualité de la narration n’est pas en reste car l’auteur (en fait les auteures car ce sont deux sœurs) sait tenir le lecteur en haleine jusqu’à la fin.

 

 

Tag(s) : #Livres, #1018, #Izner

Partager cet article

Repost 0