Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Légende d'une vie – Stefan Zweig

légendeQuatrième de couverture

 

Léonore Franck, veuve du célèbre écrivain Karl Amadeus Franck, a transformé la vie du maître en légende avec la complicité de Bürstein, son biographe. C'est alors qu'entre en scène une mystérieuse femme qui fut l'amour d'enfance du grand écrivain, à qui il a écrit des dizaines de lettres enflammées et dédié une pièce de théâtre que tout le monde croyait perdue.

 

Histoire de famille et de jalousie ? Pas seulement ; tout le génie de Zweig est de glisser du vaudeville à une pièce métaphysique sur la création, sur les pouvoirs, les devoirs des héritiers d'un grand personnage disparu : tout publier, censurer, couper, rectifier ?

 

 

Avis

 

Une nouvelle écrite comme une pièce de théâtre en 1919, critique sociale et psychologique où peu de personnages se croisent. Dans ce texte il est question d’un célèbre auteur Karl Amadeus Franck et de sa descendance son fils Friedrich, de mythe autour d’un homme et de sa création. Sa veuve Léonore avait consacré sa vie à la construction de sa légende au point de réécrire certains passages de sa vie et à en effacer d’autres.

 

« Je l'ai façonné tel que je le voyais au plus profond de mon âme » (Léonore, la veuve)

 

Aujourd’hui le fils vit dans l’ombre de son père, chaque pas est mesuré à celui de ce père devenu une légende, et vivant dans une maison faisant office de musée voire de mausolée dédié à un père devenu  un inconnu ; alors comment peut il se faire un nom dans le domaine littéraire dans ces conditions, vivre sa propre vie?

 

« Je veux être le fils d'un être humain et non pas d'une légende. » (Friedrich, fils)

 

C’est lors d’une lecture publique que Friedrich fera la connaissance d’une vieille femme Maria Folkenhof, véritable amour et inspiratrice de Karl, à qui il a écrit des dizaines de lettres et une pièce inédite dédiée à cette femme. Le regard du fils sur ce père va changer mais également le regarde que Friedrich porte sur sa propre existence.

 

Une époque révolue, un secret de famille, l’amour et l’art autant de thèmes abordés dans cette pièce qui nous amènent à  une réflexion sur la censure et l’héritage, sur la création d’une légende.

Encore une fois Stefan Zweig a su nous décrire avec perfection et délicatesse les craintes et les sentiments de ces personnages.

 

Zweig 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article