Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les étranges sœurs Wilcox 1. Les Vampires de Londres ~ Fabrice Colin

 

                             

 

Quatrième de couverture

 

Londres 1888. Qui sont ces deux orphelines qui s'aventurent la nuit dans les rues mal famées ? Ignorent-elles qu'on peut y rencontrer Jack l'Éventreur ? Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires, s'y livrent une lutte sans merci ? Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C'est pour cela qu'elles ont été choisies. Par qui ? Impossible d'en dire plus. Sinon que la survie de l'Empire britannique repose désormais sur les très étranges sœurs Wilcox... Et si rien n'était plus fort que les liens du sang ?

 

Avisnull

L’aventure (si j’ose dire) se déroule à Londres en 1888. Deux sœurs se réveillent enfermées dans un cercueil, elles sont enterrées et terrorisées. Leur nom : Amber et Luna Wilcox. Amber et la première a se libérer de cette terre se demandant ce qui se passe et où a-t-elle pu avoir la force de briser ainsi le cercueil et pourquoi la pierre tombale porte le nom d’une autre jeune fille. A côté se trouve une autre tombe, elle va creuser et briser ce second cercueil pour en délivrer sa sœur Luna. Voilà donc comment débute le roman de Fabrice Colin.

 

Les deux jeunes filles vont tenter de regagner leur domicile en se faufilant dans les rues de Londres enneigées, embrumées et en pleine nuit, mais arrivées à destination elles ne découvrent que des ruines brûlées, leur maison n’est plus. Leur père et leur belle-mère non plus. Que s’est-il donc passé ? Pourquoi d’ailleurs ne ressentent-elles pas le froid ? Et cette faim qui les tiraille ?

A peine ont-elles le temps de se rendre compte de ce qui leur arrive qu'elles s'effondrent toutes deux sur le sol, inconscientes...

Elles seront « recueillies » par le Docteur Watson et son ami détective Sherlock Holmes, un détective qui dans ce roman n’en est plus un mais est devenu un espion au sein d’une société secrète à la solde de l’empire : les Invisibles et dirigée par Elisabeth Bathory (Elisabeth Bàthory était une comtesse hongroise, connue sous le nom de dame sanglante de Čachtice, nom donné en raison de ses multiples meurtres de jeunes filles dont le fait divers raconterait qu'elle se baignait de leur sang pour retrouver sa jeunesse)

Elles vont être présentées à ce cercle et vont comprendre qu’elles sont devenues des vampires, le but des Invisibles est de recruter les deux sœurs afin de lutter contre la puissance du clan des Drakull, descendants de Dracula. On découvrira le lien entre Dracula, ses acolytes les Drakull et les sœurs Wilcox, le complot vampirique et la couronne britannique, l’incendie de leur maison, la disparition de leur père et leur destin.

 

Un roman jeunesse où l’on rencontre le Docteur Watson, Sherlock Holmes, Jack l’Eventreur, Abraham Stocker (Le « père » de Dracula) et le Comte Dracula, n’est pas un roman à éviter bien au contraire je vous conseille vivement de vous y plonger. Ce qui m’a le plus plu ce sont tous les rapprochements fait avec l’histoire elle-même comme l’arrêt brutal des meurtres commis par Jack ou le lien avec la Reine Victoria mais également les liens avec les aventures de Sherlock Holmes… Captivante époque qu’est l’époque victorienne, ses crimes et ses mystères, le roman capte notre attention jusqu’à la dernière page entre clin d’œil littéraire et historique on navigue dans un monde mystérieux, celui des vampires avec son cadre gothique et ses entrées dans les ténèbres.

Ce tome 1 se termine par les mots… A suivre !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Ma foi, c'est bien appétissant tout ça ! A noter.


Répondre
S

Note note j'ai beaucoup aimé et je sais que tu devaisle lire alors j'attends ton avis
A bientôt


N

je prens note pour ma petite fille E lisa, j'ai lu il y a longtemps jack l'éventreur de patricia Corwel, c'est glauque ces atmosph-res tout en brouillard, houps!bises
nicole


Répondre