Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Losers-nés - Elvin Post

 

nullPrésentation de l'éditeur : 

 

« Pour ce qui est de Sean Whithers, je peux être bref. Tant qu'on fréquente des gens de son espèce, on a de temps en temps des morts autour de soi. »


Sean Withers est un caïd de la drogue, Roméo est bien placé pour le savoir : il a grandi à ses côtés, jusqu'à devenir un de ses guetteurs. Aujourd'hui, Roméo vend des magazines d'occasion sur un bout de trottoir de la 6e Avenue. Il a trouvé un boulot qui lui plaît et vient de tomber amoureux d'une cliente qui passe chaque jour devant son étal de revues…Enfin, le destin semble lui sourire.


Jusqu'au jour où Sean Withers réapparaît, pour lui proposer de « parler un peu ». Le frère de Roméo, à peine sorti de prison, s'est à nouveau empêtré dans les magouilles criminelles de Withers. Romeo, cédant peu à peu à la panique, commet un faux pas irréversible, qui plonge tout ce petit monde dans une impitoyable guerre des gangs.

 

 

Avis


Roméo, ancien guetteur pour un caïd local, vend désormais des livres d’occasion sur la 6ème avenue à New-York avec son boss Vernon, ancien junkie. Son frère Russel, lui, est toujours dealer ; quant à sa mère, femme de ménage, est une alcoolique notoire.

Jusque là tout va plus ou moins bien.

Un jour ce même caïd, Withers, vient trouver Roméo pour discuter d’un de ses sbires, Curtis, qui vient de se faire arrêter. Le problème est que quelques jours après ce même Curtis est assassiné en prison.

C’est l’inspecteur Murino qui sera chargé d’aller parler à la mère du jeune homme décédé et découvrira un moyen de contrer Withers malgré le refus de son supérieur.

Parallèlement à cette sombre affaire, il y en a une autre bien plus sympa mais qui finira mal malgré tout entre Roméo et une jeune femme venant tous les jours prendre un café juste en face du stand de Roméo.

 

Une histoire de guerre des gangs, de drogue, de deux frères Russel et Roméo, de Vivian et de son chien Zebra, d’un souffre-douleur et bras droit Le Cubain et de tout un attirail de personnages pour le moins déconcertant qui feront de ce livre un thriller léger qui pourrait s’apparenter au genre série télé, on devine plus ou moins ce qui risque d’arriver pour l’avoir mainte fois vu à la télé. Peu de suspense donc mais pour pallier à ce manque l’auteur y met un zest d’humour qui permet de s’embarquer facilement sur cet ovni.

Mi-polar, mi-thriller qui ne m’a pas vraiment emballé mais que j’ai terminé tout de même pour son côté parano et délirant (du à Withers essentiellement).

Alors je vous le conseille certainement car il donne malgré tout une bonne description de l’état d’esprit de dealers et de junkies mais ce ne sera pas une lecture digne d’être qualifiée de polar mais simplement de policier (ce qui n’est pas pareil pour moi).

 

 

Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions du Seuil dans le cadre du Jury Seuil Policier 2011

 

 

jury-polar

 

Lu dans le cadre du challenge New-York

 

Challenge-new-york-en-litterature---well-read-kid

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article