Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mendiants et orgueilleux - Golo et Cossery

null

Résumé

 

Gohar, ancien érudit en proie à des vertiges hallucinatoires dû à la consommation irrégulière de drogue, rêve qu’il se noie, emporté par la crue du Nil submergeant jusqu’aux Pyramides. De fait, c’est aujourd’hui jour de grand ménage dans son immeuble et on lave le dallage à grandes eaux. Désormais réveillé de mauvais pied, Gohar a mal à la tête. Les cris de femmes pleurant sans doute un mari, un frère, un ami (?), l’agressent. Un voisin est décédé. Insoutenable ! Gohar sort donc de chez lui. Arrivant dans la rue El Azhar, la chaleur le saisit. Il est déjà midi et l’activité marchande de la large artère cairote bat son plein. Gohar fait quelques pas avant d’être pris de malaise. L’homme, d’un âge avancé, a oublié de prendre sa dose se matin. Gohar est en manque. Il lui faut trouver son ami, Yeghen. Il se met donc en chasse.

 

Mais le vieux Gohard a le geste malheureux en étranglant, dans un état second, Arnaba, l'une des pensionnaire du bordel de Set Amina, bordel dans lequel il officie en tant que "prête-plume".

L'officier de police Nour El Dine, homosexuel patenté, est immédiatement mis sur l'affaire et se doit d'interroger des personnages qui le rebutent. En effet, le quartier d'El Azhar est peuplé d'une faune désargentée, qui, contre toute attente, s'enorgueillit de sa malheureuse situation.

 

Avis

 

Encore une BD tirée d’un roman du même nom d’Albert Cossery, un ouvrage paru en 1955 et qui raconte le meurtre d’une prostituée d’une maison close du quartier pauvre du Caire. Le personnage principal, pour ne pas parler de héros car un assassin n’est pas vraiment un héros, est Gohar ancien professeur ayant tout abandonné pour vivre désormais au jour le jour, dormant sur du papier journal et consommant du hachish. Autour de lui vont s’affairer bon nombre de personnages tout aussi curieux : Yeghen son « pourvoyeur de rêves », El Kordi un fonctionnaire du gouvernement un peu révolutionnaire amoureux d’une des filles du bordel et l’inspecteur Nour El Dine « pédéraste » aimant secrètement Samir.

L’histoire de cet album n’est pas la résolution du crime puisqu’on le sait dès le départ mais bien un voyage au milieu du Caire, de ses maux et sa misère. Ce qui est extraordinaire c’est de présenter des personnages mendiant et pourtant orgueilleux, ils sont libres et non pas peur de la police puisque de toute façon ils n’ont rien donc rien à perdre, c’est un sacré bon concept !!

Accumulations de situations grotesques, de dialogues cocasses et de dessins très colorés. Une BD qu’il faut connaître et un auteur que je vais désormais suivre de près.



     null

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article