Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nue - Jean- Philippe Toussaint

nue1ère sélection pour le prix Goncourt 2013

  

 

 

1ère sélection pour le prix Femina 2013

 

 

 1ère sélection pour le prix du Style 2013

 

 

 

Présentation

 

La robe en miel était le point d’orgue de la collection automne-hiver de Marie. À la fin du défilé, l’ultime mannequin surgissait des coulisses vêtue de cette robe d’ambre et de lumière, comme si son corps avait été plongé intégralement dans un pot de miel démesuré avant d’entrer en scène. Nue et en miel, ruisselante, elle s’avançait ainsi sur le podium en se déhanchant au rythme d’une musique cadencée, les talons hauts, souriante, suivie d'un essaim d’abeilles qui lui faisait cortège en bourdonnant en suspension dans l’air, aimanté par le miel, tel un nuage allongé et abstrait d’insectes vrombissants qui accompagnaient sa parade.


Nue est le quatrième et dernier volet de l'ensemble romanesque MARIE MADELEINE MARGUERITE DE MONTALTE, qui retrace quatre saisons de la vie de Marie, créatrice de haute couture et compagne du narrateur : Faire l’amour, hiver (2002) ; Fuir, été (2005) ; La Vérité sur Marie, printemps-été (2009) ; Nue, automne-hiver (2013).

 

 

 

 

Avis

 

Me voici à vous présenter le quatrième volet d’un récit dont Marie en est l’épicentre, moi qui n’ai pas du tout lu les 3 premiers je pensais être un peu perdu dans la vie de Marie mais ce roman a été une vraie surprise et l’envie d’en découvrir le début me titille.

 

Pour ceux qui comme moi sont ignorant des œuvres de Jean-Philippe Toussaint je me permets un petit récap historique : Marie Madeleine Marguerite De Montalte dessine, crée et met en lumière des robes splendides, certes, mais aussi assez surprenantes comme cette robe de miel dont il est question dans cet opus. Le narrateur n’est autre que son « amoureux » dont elle s’est séparée après un retour du Japon, sauf que pendant l’été cette chère Marie renoua le contact en l’invitant à l’Ile d’Elbe dans la maison familiale. C’est au retour de ces vacances que le quatrième volet prend le relais avec l’attente et les souvenirs du narrateur.

Les quatre saisons de Jean-Philippe Toussaint.

 

L’automne est arrivé à Paris, la pluie, les feuilles mortes et cet espoir, la sonnerie du téléphone, la voix de Marie qui se fait attendre et qui ne viendra pas 2 mois durant. Et quand enfin elle appelle c’est pour lui annoncer une nouvelle, bonne ou mauvaise ?

 

Des images douces qui parlent d’amour, un texte si fluide que vous glissez sur les pages, ressentez le froid et la pluie mais aussi la douceur et la tendresse du narrateur pour « sa » Marie.  Il la regarde, l’observe, il connait chacune de ses facettes, nous la présente à travers ses souvenirs, à travers les yeux d’un homme amoureux.

Un très beau récit et une réelle curiosité sur les 3 précédents est survenue après cette lecture.

Je vous conseille vivement de les découvrir aussi.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article