Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Orgueil et Préjugés - Jane Austen

 

C’est une vérité universellement reconnue qu’un célibataire pourvu d’une belle fortune doit avoir envie de se marier, et, si peu que l’on sache de son sentiment à cet égard, lorsqu’il arrive dans une nouvelle résidence, cette idée est si bien fixée dans l’esprit de ses voisins qu’ils le considèrent sur-le-champ comme la propriété légitime de l’une ou l’autre de leurs filles. 

 

nullAvis

Qui ne connait pas ce roman de Jane Austen ? L’histoire ? C’est celle d’Elisabeth Bennet, de sa famille et de son environnement ; c’est aussi l’histoire de l’amour, de l’orgueil et des préjugés qu’il faudra essayer de passer outre.

L’orgueil de Mr Darcy face aux préjugés de Miss Bennet. Toujours aussi plaisant et accrocheur pour qui a une âme romantique cela va de soit sinon l’ennui peut guetter ; quant à moi je m’y suis plongée sans difficulté et avec beaucoup de hâte.

 

Aucunement déçue, bien entendu ; comment le pourrais-je ! Je dois avouer quand même qu’en parallèle je visionnais l’adaptation ciné au fur et à mesure, cela a été une super expérience même si le film n’est pas fidèle à 100% à l’écrit.

 

Revenons-en au roman, l’époque voulait que les familles n’ayant pas de fils lèguent leurs biens au mâle le plus proche, en l’occurrence au cousin Mr Collins. Cette loi de l’entail défavorise donc les filles et femmes d’un défunt. Ici donc les filles Bennet risquent de se voir mettre à la porte à la mort de leur père mais voilà que le cousin Mr Collins se propose d’épouser l’une d’elles, ce qui peut paraître charitable pour les uns, ne l’est pas vraiment pour les filles Bennet car Mr Collins est d’un ennui mortel, d’une bêtise spectaculaire bref… ce serait un vrai supplice pour l’une d’elles.

 

Les prévisions de Mr. Bennet avaient été justes : son cousin était aussi parfaitement ridicule qu’il s’y attendait. Il l’écoutait avec un vif amusement sans communiquer ses impressions au-trement que par un coup d’oeil que, de temps à autre, il lançait à Elizabeth. Cependant, à l’heure du thé, trouvant la mesure suffi-sante, il fut heureux de ramener son hôte au salon.

 

Par contre au domaine de Netherfield, un jeune homme du nom de Bingley serait parfait pour Miss Jane Bennet après moult situations nous le savons ils se marient ; mais ce qui est le plus prenant c’est plutôt l’histoire entre Mr Darcy et Miss Elisabeth et c’est ce qui tient tant le lecteur en haleine. Car malgré le mépris qu’il affiche envers la famille Bennet au début, va malgré lui s’éprendre d’Elisabeth.

C’est dans ce cas surtout que le titre du roman prend toute sa valeur.

 

On retrouve donc la verve de Jane Austen décrivant les us et coutumes de l’époque, l’hypocrisie ambiante et des principes rigides. Rebondissements et humour agrémentent à souhait le roman, la contrainte religieuse et sociale est vaillamment méprisée. C’est réellement le meilleur Austen.

 

 

 

Extrait du roman représentant l’orgueil et les préjugés :

Après un silence de plusieurs minutes, il s’avança vers elle et, d’un air agité, débuta ainsi :

– En vain ai-je lutté. Rien n’y fait. Je ne puis réprimer mes sentiments. Laissez-moi vous dire l’ardeur avec laquelle je vous admire et je vous aime.

 

Elizabeth stupéfaite le regarda, rougit, se demanda si elle avait bien entendu et garda le silence. Mr. Darcy crut y voir un encouragement et il s’engagea aussitôt dans l’aveu de l’inclination passionnée que depuis longtemps il ressentait pour elle.

Il parlait bien, mais il avait en dehors de son amour d’autres sentiments à exprimer et, sur ce chapitre, il ne se montra pas moins éloquent que sur celui de sa passion. La conviction de commettre une mésalliance, les obstacles de famille que son jugement avait toujours opposés à son inclination, tout cela fut détaillé avec une chaleur bien naturelle, si l’on songeait au sacrifice que faisait sa fierté, mais certainement peu propre à plaider sa cause.

 

En dépit de sa profonde antipathie, Elizabeth ne pouvait rester insensible à l’hommage que représentait l’amour d’un homme tel que Mr. Darcy. Sans que sa résolution en fût ébranlée un instant, elle commença par se sentir peinée du chagrin qu’elle allait lui causer, mais, irritée par la suite de son discours, sa colère supprima toute compassion, et elle essaya seulement de se dominer pour pouvoir lui répondre avec calme lorsqu’il aurait terminé. Il conclut en lui représentant la force d’un sentiment que tous ses efforts n’avaient pas réussi à vaincre et en exprimant l’espoir qu’elle voudrait bien y répondre en lui accordant sa main. Tandis qu’il prononçait ces paroles, il était facile de voir qu’il ne doutait pas de recevoir une réponse favorable. Il parlait bien de crainte, d’anxiété, mais sa contenance exprimait la sécurité. Rien n’était plus fait pour exaspérer Elizabeth, et, dès qu’il eut terminé, elle lui répondit, les joues en feu :

 

 – En des circonstances comme celle-ci, je crois qu’il est d’usage d’exprimer de la reconnaissance pour les sentiments dont on vient d’entendre l’aveu. C’est chose naturelle, et si je pouvais éprouver de la gratitude, je vous remercierais. Mais je ne le puis pas. Je n’ai jamais recherché votre affection, et c’est certes très à contrecœur que vous me la donnez. Je regrette d’avoir pu causer de la peine à quelqu’un, mais je l’ai fait sans le vouloir, et cette peine, je l’espère, sera de courte durée. Les sentiments qui, me dites-vous, ont retardé jusqu’ici l’aveu de votre inclination, n’auront pas de peine à en triompher après cette explication.

 

Présentation de l'éditeur

Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage : l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennet, qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy? Si oui, en sera-t-elle aimée? Si oui encore, l'épousera-t-elle? Drôle, romanesque, le chef-d’œuvre de Jane Austen reste tout simplement incontournable!

 

 

Lu dans le cadre du challenge English Classics et du challenge Les coups de coeur de la blogosphère       

null   

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

j 30/09/2016 10:39

C'est le film qui m'a donné envie de lire le livre...

totorosreviews 26/09/2015 23:11

Les classiques ne sont vraiment pas mon genre de prédilection, mais je dois avouer que celui-ci est un des meilleurs que j'ai pu lire :)

totorosreviews 26/09/2015 23:11

Les classiques ne sont vraiment pas mon genre de prédilection, mais je dois avouer que celui-ci est un des meilleurs que j'ai pu lire :)

Entournantlespages 16/01/2015 22:02

J'avais peur en le commençant, mais malgré mes peurs, je l'ai trouvé très accessible. Je l'ai lu d'une traite tant il m'a intéressée par l'époque, les personnages et les relations entre eux.

Stemilou 17/01/2015 07:34

Cest tout le charme des romans de Jane Austen, on se fond vite dans les pages

Manon-Marie 15/01/2015 17:31

Mon livre préféré et un grand classique. Comme toi je trouve aussi que c'est sans doute le meilleur roman de Jane Austen !