Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Où va l’Amérique d’Obama ? – Hervé de Carmoy / Alexandre Adler

Présentation

Avec cet ouvrage d'Hervé de Carmoy, assorti d'une substantielle « ouverture » d'Alexandre Adler et publié aux PUF, nous avons un éclairage précis, complet et stimulant sur les facteurs qui détermineront l'avenir de la puissance américaine, et sur l'impact de cette évolution sur le devenir du monde.

L’auteur, après une carrière dans la finance internationale, en tant que dirigeant de grandes banques anglo-saxonnes comme la Chase Manhattan Bank et la Midland Bank PLC, s’est intéressé aux grandes questions géopolitiques, devenant Vice-Président européen de la Commission Trilatérale (2004-2010). Il nous livre ici son diagnostic sur les États-Unis d’aujourd’hui, et, plus largement, sur ce que l’on peut prévoir de leur évolution - et donc de l’évolution d’une grande partie du monde - dans la prochaine décennie.

Avis

Voici un essai sur l’avenir des Etats-Unis, de leur place de leader dans le monde économique. Où va l’Amérique ?

Il y a en effet deux diagnostics opposés que l’on peut avancer sur le devenir immédiat de la nation américaine. Le premier s’appuie sur les faiblesses ressenties et sur l’érosion contestable de l’influence internationale des Etats-Unis ; mais un esprit contraire pourrait aussi rappeler que cette influence fut souvent ralentie en des points essentiels, et ce constat peut être avancé, non pour des périodes désormais révolues de l’histoire américaine, mais dans un passé très récent, dont nous sommes tout naturellement oublieux, sans doute par un effet très journalistique d’amnésie du temps écoulé le plus près de nous.

On entame cet ouvrage par une préface d’Alexandre Adler qui traite du statut de l’Amérique sur plusieurs décennies, rappelant l’effet de cycle de toute économie mais aussi la menace que peut représenter la politique intérieure d’un pays.
Hervé de Carmoy, banquier réputé, détaille la transformation de ce pays riche, dont le poids varie, dégringolant d’un sommet riche à une vallée désertique, c’est peut être un peu fort c’est vrai, en attendant on le sait tous même sans avoir lu cet ouvrage que l’Amérique tente de se montrer sous son meilleur jours depuis quelques années alors que son économie et sa politique la fragilise.

Mais l’auteur préfère parler de mutation, joli mot certes mais l’auteur prend t-il vraiment du recul ou est-ce son amour pour ce pays qui lui fait voir les choses bien meilleures qu’elles ne le sont ? Peut être est-ce moi qui suis trop pessimiste. En attendant on en apprend un peu plus sur cette Amérique, sa situation passée, présente et quelques pronostics pour l’avenir. Je ne vais évidemment pas vous citer toutes les idées de l’auteur mais au moins vous dire que ce livre est certes intéressant à la condition de garder les yeux bien ouverts sur la réalité des choses, car d’après l’auteur un avenir assez optimiste est possible pour les Etats-Unis, sur ce point seul le temps nous le dira !

Mon avis est donc assez partagé, le débat soulevé par cet ouvrage est intéressant mais sont développement qui se veut analytique reste un peu trop abordable, on parle certes de cette Amérique, de cette grande nation de l’Oncle Sam, leader mondial en son temps mais la grandeur passée ne signifie pas que tout est clair aujourd’hui, une économie qui s’effondre, une politique extérieure en perpétuelle questionnement, les américains volontaristes commencent probablement à en avoir assez de ces continuels défis à relever.

Les spéculations vont bon train ! alors spéculons nous aussi, quel avenir pour l’Amérique ?

Il est important de noter que les Américains ne se sentent pas concernés par l’existence de régimes oppresseurs, ce qui explique qu’ils ont si souvent soutenu des dictateurs un peu partout. Leur souci n’est pas de faire le bien du monde extérieur, qui est libre de s’en charger lui-même. Il est simplement de tenir l’Amérique à l’abri de toute menace

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article