Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur la plage de Chesil - Ian McEwan

Plage ChesilPrésentation de l'éditeur

 

«Ils étaient jeunes, instruits, tous les deux vierges avant leur nuit de noces, et ils vivaient en des temps où parler de ses problèmes sexuels était manifestement impossible…» le soir de leur mariage, Edward Mayhew et Florence Ponting se retrouvent enfin seuls dans la vieille auberge du Dorset où ils sont venus passer leur lune de miel. Mais en 1962, dans l'Angleterre d'avant la révolution sexuelle, on ne se débarrasse pas si facilement de ses inhibitions et du poids du passé. Les peurs et les espoirs du jeune historien et de la violoniste prometteuse transforment très vite leur nuit de noces en épreuve de vérité où rien ne se déroule selon le scénario prévu. Dans ce roman dérangeant, magistralement rythmé par l'alternance des points de vue et la présence obsédante de la nature, Ian McEwan excelle une nouvelle fois à distiller l'ambiguïté, et à isoler ces moments révélateurs où bifurque le cours d'une vie.

 

 

Avis

 

C'était encore l'époque où le fait d'être jeune représentait un handicap social, une preuve d'insignifiance, une maladie vaguement honteuse dont le mariage était le premier remède.

 

Début des années 60, une rencontre entre deux êtres différents mais complémentaires, Edward et Florence, un amour est né et un mariage s’en suit. Le bonheur pour ces deux jeunes personnes qui sera entaché par une peur, celle de Florence qui malgré son amour immense pour Edward éprouve également un véritable dégoût du contact physique, les baisers langoureux et l’étape fatidique de la nuit de noces l’effraies.

Moments redoutés par Edward également mais pour d’autres raisons, la peur de ne pas être à la hauteur, d’aller trop vite.

 

Qu’est ce qui les arrêtait donc ? Leur personnalité et leur passé, leur ignorance et leur peur, leur timidité, leur pruderie, leur manque d’aisance, d’expérience ou de naturel, vestiges des interdits religieux, leur anglicité, leur classe sociale, et même le poids de l’Histoire.

 

Au rythme des vagues leur histoire nous est conté, leur enfance respective, leurs études et leurs aspirations, et enfin leur rencontre. Ils sont faits l’un pour l’autre mais ils comprendront trop tard qu’une chose leur manquait : la communication.

 

 Lorsqu'il pensait à elle, il n'en revenait pas d'avoir pu laisser partir cette jeune femme et son violon. A présent, bien sûr, il se rendait compte que sa proposition de s'effacer pour lui laisser sa liberté était assez insensée. Elle voulait juste avoir la certitude qu'il l'aimait, être rassurée, l'entendre dire que rien ne pressait puisqu'ils avaient la vie devant eux." 

 

Une approche de l’intimité d’un couple, de leur angoisse face à l’inconnu et à la pression morale, malgré l’espoir d’être heureux ensemble leur vie va en quelques heures tourner au drame et à la séparation.

 

« Ils étaient jeunes, instruits, tous les deux vierges avant leur nuit de noces, et ils vivaient en des temps où parler de ses problèmes sexuels était manifestement impossible. »

 

Un roman court et touchant qui nous montre que l’amour ne suffit pas à construire une vie, une écriture simple et fluide qui enivre. Un beau message.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E

C'est un auteur que j'ai envie de découvrir depuis que j'ai dû traduire un de ses textes en partiel de version ! Pourquoi pas commencer par celui-ci?!


Répondre
S
C'est très bien écrit et je pense aussi à en découvrir d'autres !