Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
-

Changement d’hébergeur : les lectures de Stemilou sur WordPress

-

La fille de l'exposition universelle, tome 1 : Paris 1855 - Jack Manini & Etienne Willem

Présentation
Mai 1855 - Alors que Napoléon III va inaugurer la première Exposition universelle, le colonel Ferrand fomente un attentat contre l'empereur. Voulant garder l'anonymat, il charge un homme de main de recruter des assassins. Mais l'homme de main meurt. Ferrand se trouve alors dans la position de l'arroseur arrosé : Les assassins, ignorants qu'il est le commanditaire de l'attentat, voient en lui le moyen d'honorer leur contrat. Ils kidnappent sa femme afin de l'obliger à supprimer l'empereur. Le colonel va alors faire appel à Julie Petit Clou. Ses talents de divinations constituent un bon moyen de retrouver les assassins.

Avis
Maria Zambelli, danseuse et maitresse de Napoléon III, est retrouvée pendue à un pont. Au moment de la mort de la danseuse, Julie, une toute jeune fille vivant dans une roulotte est réveillée en pleine nuit après avoir rêvé de la scène du pont.

Le lendemain les badauds se pressent devant le corps sans vie de Maria Zambelli, Julie découvre qu'il ne s'agissait pas d'un cauchemar. Inutile d'alerter la police et de mettre un coup de projecteur sur les dons de divination d'une enfant du voyage.
Le décès est classé en suicide même si l'enquête reste ouverte.

Cette idée originale de mêler les aventures de cette jeune fille aux dons extraordinaires à la fameuse exposition universelle de 1855 m'a immédiatement interpellé. Nous y retrouvons les faits historiques de l'époque: Napoléon II face aux révoltes des tribus arabes. C'est donc l'Histoire qui mène l'intrigue avec une enquête "policière" menée par une jeune fille aux talents que j'aurais le plaisir de retrouver dans le tome 2 et 3. J'ai apprécié ce petit éclat final qui surgit alors que je pensais que l'affaire était close, un dernier coupable démasqué avant de se quitter.

Le dessin est très riche en détail et j'ai pu faire une belle balade dans le Paris fin XIX ème.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article