Pasakukoo - Roy Braverman

Présentation
Lac Pasakukoo, dans le Maine des été indiens. Le corps noyé d'une jeune romancière prometteuse, égérie annoncée d'une nouvelle génération d'écrivains. De chaque côté du lac, la résidence de deux auteurs à succès, meilleurs ennemis du monde. Un shérif qui ne les aime pas, et un village où aucun secret ne résiste à la douceur de vivre apparente. Un avocat noir et théâtral qui débarque. Une secrétaire à faire pâlir Venus en personne. Un assistant littéraire appliqué et ambitieux. Un manuscrit dont la seule existence fait frémir les familles les plus puissantes de la région. Des mots qui deviennent des armes, et des pages blanches des linceuls. Et soudain, une série de violences qui se déchaînent entre les rancœurs d'hier et les menaces de demain.

Avis
Au bord d'un lac du Rhode Island deux maisons se font face, les propriétaires: deux écrivains autrefois amis, aujourd'hui ils ne se détestent pas vraiment mais préfère s'éviter. Un soir lors d'une énième fête chez Ackerman, une femme se présente sur le ponton de son voisin Dempsey. Elle est envoyée pour le séduire, elle est renvoyée d'où elle est venu par l'écrivain et accompagné par Mathew son assistant. Au petit matin, le corps de la jeune femme flotte sur le lac, le shérif soupçonne Dempsey, il faut dire que la rancune est tenace et s'il peut enfin se venger de lui c'est pas de refus.
Deux avocats haut en couleurs débarquent pour sortir Dempsey de ce mauvais pas, d'autres meurtres vont jalonner notre lecture et les personnages seront tantôt dans un camps tantôt dans l'autre. Ce roman noir où le milieu de l'édition en prend un coup, où le poids de la famille peut être lourd à porter, où les filiations se dévoilent et change la donne; ajoutez à cela des tueurs à gages et des flics peu respectueux de la loi et le sac de nœuds risque d'être fort déplaisant à défaire. Même si les deux écrivains sont au centre de l'histoire, les femmes sont bien l'enjeu principal: une femme adultère, une femme retrouvée noyée, une femme tentant de venger la mort de son frère et amant, une femme blessée et contrainte de se plier aux décisions des hommes.

Même si les débuts sont laborieux, une fois que l'histoire se met en place et que les événements et les révélations s'enchaînent il est difficile de lâcher le roman, il faut dire que c'est assez tordu comme histoire et les personnages loin d'être des saints ne se révèlent pas très sains non plus. Pourtant ce roman est un régal.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
[…] et encore moins dormi!Côté roman/polar/essai, ce sont 2 livres qui remporte mon enthousiasme : Pasakuko de Roy Braverman et évidemment Le mur des silences d’Arnaldur […]
Répondre