Trompe-l'oeil - Damien Martinière & Paul Bona

Présentation
Petite escroc, Jade sort tout juste de prison. Loin d'avoir retenu la leçon, elle est bien décidée à revivre le frisson du bon coup et à se refaire au plus vite.
Par Fiona, son ancienne codétenue, elle se retrouve liée au Clan Williams sur une affaire de tableaux volés. Jade espère tirer son épingle du jeu grâce à son père, un faussaire repenti, qu'elle compte bien embarquer dans l'affaire.
Mais il se peut que rien ne se passe comme prévu. Et entre les histoires de famille et les arnaqueurs arnaqués, il faudra sans doute se méfier des ambitions trop grandes.

Avis
Québec, alors qu'une fête est en cours à Lac des Faures la famille Williams, elle, profite du manque d'attention des habitants pour cambrioler la maison du maire en s'appropriant quelques peintures. Direction l'entrepôt de la famille pour dissimuler ces toiles.

Fiona, la fille du boss, reçoit la visite d'une ancienne codétenus dont elle est secrètement amoureuse, Jade Delâge, qui cherche à se faire un peu d'argent. Elle s'y connaît en peinture grâce à son père, un artiste qui cherche encore la gloire, et va démontrer au clan Williams que l'une des toiles volée est d'une grande valeur. Juste à temps avent que le patriarche ne se fasse arnaquer par un receleur, qui finit avec une balle. Jade se retrouve volontaire forcée pour se charger de la vente des toiles, malheureusement lors d'un dîner improvisé par Fiona l'entrepôt prend feu.
Pour sauver sa peau, Jade demande l'aide de son père pour reproduire les peintures et les revendre.

BD et polar plein d'humour grâce à des personnages à côté de la plaque à la limite de la caricature. Un clan de bandits qui joue du flingue assez rapidement, une jeune femme fraîchement sortie de prison qui replonge dans les ennuis et y entraine son propre père, un milieu de l'art corrompu et des faussaires plus vrais que nature. Le terrain de jeu de ces bandits est une petite ville de province loin des strass des grandes villes au potentiel immense en termes de cambriolages, ce qui fait penser que cette famille d'escrocs n'est pas de grande envergure mais plutôt tournée vers l'absurde. Une histoire abracadabrante ensanglantée au rythme effréné qui ne finit pas très bien.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article