Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une année étrangère – Brigitte Giraud

Année étrangèrePrésentation de l'éditeur

 

 

Partie en Allemagne comme jeune fille au pair, Laura, à dix-sept ans, découvre tout d’abord qu’elle ne connaît pas si bien la langue de ce pays étranger. Puis c’est au tour de la famille qui l’accueille, un couple et deux enfants, de la troubler par leur simple mode de vie, leur comportement, leurs habitudes. Est-elle venue pour s’occuper des enfants, pour effectuer des tâches ménagères, pour parfaire cette langue ou tout simplement pour grandir enfin ? Elle est arrivée dans une famille banale qui paraît moins déchirée que la sienne, moins lourde de secrets et pourtant, peu à peu, Laura va affronter plusieurs mystères : mystère des origines, de la transmission.

Elle aimerait tant déceler à travers ces personnages une vérité, un sens qui lui permettraient enfin de combler les vides et les silences de son adolescence interminable. Reconnaît-elle en s’attachant au seul garçon de la famille le petit frère qu’elle a perdu ? A-t-elle raison d’attendre avec autant de fièvre des nouvelles des siens restés en France ? Parce qu’elle retrouve chez le grand-père des enfants un exemplaire de Mein Kampf, elle est prête à tirer des conclusions hâtives et ne peut s’empêcher de lire ces pages frappées d’interdit qui la révulsent tout en la fascinant. La mère des enfants tombe malade. Le père semble se rapprocher de Laura chaque jour.

Que recherche-t-il auprès d’elle ? Laura se demande quel est le prix à payer pour devenir une femme, affronter l’avenir, quitter cette maison pour rentrer dans la sienne.

 

 

Avis

 

Une jeune fille quitte sa maison et les siens, met de côté sa vie pour partir à l’étranger dans ce pays qu’est l’Allemagne des années 70. C’est l’hiver, il fait froid et Laura est là pour six mois comme fille au pair, dans une famille « étrange » les Bergen, dans la ville natale de Thomas Mann.

A 17 ans on est presque plus une ado mais pas tout à fait une adulte, difficile de trouver sa place entre des enfants plus jeunes qu’elle, Thomas 15 ans et Susanne 9 ans, et les parents à l’attitude étrange.

Mais pourquoi est-elle partie ? Elle ne pouvait plus voir ses propres parents se reprocher l’un l’autre en silence la mort de son jeune frère Leo dans un accident de Mobylette. Elle décide de fuir cette famille brisée.

Elle va tenir un rôle assez flou chez les Bergen, en tentant de faire le deuil de ce frère aimé qu’elle n’arrive pas à pleurer. Elle va néanmoins arriver à trouver sa place dans cette famille à l’opposé de la sienne et à avancer.

Un sentiment de liberté et d’ennui l’envahit, c’est un roman subtilement mélancolique sur la fin de l’adolescence et les blessures de l’âme. C’est lent mais il ne faut pas s’arrêter à ça car c’est une histoire troublante et fascinante où ce n’est pas tant l’action qui nous accapare mais les sentiments qui s’en dégagent, et un dénouement attendu comme une renaissance.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tiphanie 26/08/2011 19:43


Je 'lavais repéré quand il est sorti, il faudrait que j'aille voir en librairie s'il est sorti en poche.


Stemilou 01/09/2011 17:48

Il a du sortir en poche, en tout cas tu peux toujours le prendre en biblio c'est ce que j'ai fait