Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Love letters to the dead - Ava Dellaira

Présentation de l'éditeur

 
Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.

 

Et peut-être que grandir, c'est comprendre qu'on peut être autre chose qu'un personnage qui va là où l'histoire le pousse. C'est comprendre que cette histoire, on peut aussi en être l'auteur.

Avis

 

Ce roman c’est l’histoire de Laurel, une adolescente arrivant dans un nouveau lycée où elle ne connaît personne et où, fort heureusement, personne ne la connaît. Cela fait quelques mois que sa sœur May est morte. Endeuillée, la jeune fille essaie de se reconstruire et d’avancer malgré ce fardeau qui est le sien : la culpabilité.

 

Voulant ressembler à sa sœur elle finira par se perdre puis à reprendre pieds grâce à un exercice scolaire qu’elle va détourner jusqu’à en faire son exutoire. Cet exercice consiste en l’écriture d’une lettre à une personnalité décédée, un devoir qu’elle ne rend pas immédiatement et pendant 1 an elle en écrira plusieurs à des personnalités différentes auxquelles elle s’identifie : Kurt Cobain, Amy Winehouse, Amélia Earhart, Jim Morrison, Janis Joplin … autant de personnalités qui ont marqués sa vie et celle de sa sœur.

 

Je voulais que Sky me voie comme un être parfait et beau (…). Alors qu’en fait nous avons tous à l’intérieur de nous du sang et des viscères. Et j’avais beau me cacher, je pense qu’une partie de moi voulait que Sky voie en moi – pour découvrir tout ce que j’avais trop peur de lui dire. Hélas, nous ne sommes pas transparents. Si on veut que quelqu’un nous connaisse, il faut lui parler.

 

 

Au détour de chaque lettre on en apprend un peu plus sur Laurel, sur son mal et sur les évènements qui ont conduit au décès de sa sœur May, sur les rapports qu’elle entretient avec sa mère qui a quitté le foyer, sur sa tante Amy l’amoureuse de Jésus, sur le chagrin de son père.

 

Roman émouvant destiné aux adolescents qui parle de sujet délicat tels que le deuil, de la tristesse, de l’homosexualité, l’alcool mais aussi de l’amitié et de l’amour, de lien entre sœurs. J’ai eu du mal à me plonger dans le récit car dans les premières pages il me semblait bien trop lent, et puis le rythme est apparu en même temps qu’un certain Sky qui donne du volume à la vie de Laurel, une main qui lui porte secours, une corde à laquelle s’accrocher.

Touchant, beaucoup de tristesse et de confiance en l’avenir, et une petite larme qui se calle entre les dernières pages en lisant la lettre à May.

 

Lu dans le cadre du Challenge Coupe du Monde des Livres

Lu dans le cadre du Challenge Coupe du Monde des Livres

Tag(s) : #Dellaira, #Michellafon, #Jeunesse

Partager cet article

Repost 0